11, 12 et 13 juin 1940. Journées d'observation

R_M. Les journées des 11, 12 et 13 juin furent sans histoire. Au contact, nos patrouilles d'Eclaireurs Skieurs signalaient que les Italiens se bornaient à aménager la crête frontière avec des réseaux et des armes automatiques partout où nous ne l'occupions pas en permanence. Nos quelques postes avancés à la crête frontière continuaient à vaquer à leurs occupations sans que les Italiens ouvrissent le feu sur eux. Nous ne cherchions pas d'ailleurs à revenir en force aux points d'observation habituels de nos patrouilles qui avaient été occupés dès le début par l'ennemi, mais nous mettions cette période de calme relatif à profit pour préparer encore de nouvelles destructions en avant de la P.R.

11 juin

Activité importante italienne sur toute la frontière, sans coup de feu. Des avions italiens survolent le dispositif français et les arrières de ce dispositif.

12 juin

Premier échange de coups de feu dans la vallée de la Tinée vers Cuson. Premiers tirs de l'artillerie française sur un détachement italien, à l'entrée de la Gordolasque . Premier tir de DCA française sur une escadrille italienne, le long du littoral.

13 Juin

65eDI : près de St Martin Vésubie , une attaque italienne est stoppée et une contre-attaque, appuyée par l'artillerie, permet de s'emparer du Piagu , en territoire italien.

Premiers bombardements de l'aviation italienne : sur la gare de Cannes la Bocca  (pas de dégâts ni de victimes), sur les terrains d'aviation de Cannes (sans résultat) et, plus à l'ouest, sur le terrain d'aviation de Fayence (deux tués et 10 blessés).



23/06/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres