artillerie caractéristique du canon de 75 mm mle 1929

 

Historique :

 

 

 

 

Dès 1928 le 75 est retenu comme matériel de flanquement de casemate. Il sera directement dérivé du modèle 1897 mais avec des rayures approfondies et élargies, avec la même culasse.

Présenté par les chantiers de la Loire et adopté.

 

Caractéristiques: 

 

Canon essentiellement étudié pour les casemates de flanquement et la lutte antichars. 

 

Canon de casemate à pivot réel et à recul court de 45cm. 

Sa volée dépasse de 1,5m à l'extérieur du créneau. 

Amplitude de pointage en hauteur:-8° à +40°30 en direction de l'embrasure.

Amplitude de pointage en direction: 45° 

Portée maximale: 12000m 

Cadence de tir maximale: 30 coups/min

 

 

 Vitesse : 574 mètres/seconde..

 

Munitions: Cartouche standard de campagne 

Il est équipé d'une lunette de visée permettant le tir direct. 

Les premiers canons ont été livrés à l’ouvrage du  Cap Martin.  

 

Conception :

- Cet affût n'a pas de « pivot fictif », aussi c'est une grande partie de la volée qui sort de l'embrasure. De même, la partie découverte dans le béton est très grande. Le tube, bien protégé par un blindage hémisphérique, est également vulnérable.

personnel

Sous officier chef de pièce : 1
Pointeur : 1
Aide pointeur : 1
Tireur : 1
Chargeur : 1
Artificier : 1
Pourvoyeur : 2

Total : 8

Voici quelques éléments concernant le projectile explosif Mle 29 type AL :
- Vo : 590 m/s.
- poids : 6,2 Kg sans fusée.
- coefficient balistique : 3,51.10-4.
- portée avec hausse de 40°30′ : 12.100 m.
- portée avec hausse de 30° : 11.100 m.
- portée avec hausse de 20° : 9.250 m.
- portée avec hausse de 10° : 6.250 m.
[données RBF-4(c); erreur de +/- 5%]

On remarque que le fait de limiter la hausse à 30° au lieu de 40,5° engendre une perte en portée de 1 Km. D’autre part, à cette distance la précision n’est pas excellente, même pour un matériel de forteresse.

 

Dans la pratique, si l’affût du 79mm Mle 29 permet un pointage en hauteur de 40°30′ (45gr), les tubes peuvent rarement atteindre cette inclinaison. Tout cela dépend donc de la visière de la dalle : une visière profonde permet de gagner en portée, mais elle protège moins des coups tirés courbes (obusiers et mortiers lourds).

Pour répondre à une autre question, voici les conditions météorologiques standards utilisées en balistique :
- température de la poudre : 15°C.
- température fictive de l’air : 15°C.
- hygrométrie : 0 % (air sec), dans la pratique l’hygrométrie habituelle en France est de 75 %.
- Pression atmosphérique : 1013,25 HPa ou 736mm de Mercure, ce qui correspond au niveau de la mer.
L’augmentation ou la diminution de la température de la poudre engendre respectivement une augmentation ou une diminution la vitesse initiale.
L’augmentation de la pression atmosphérique et la diminution de la température fictive engendrent une diminution de la densité de l’air qui elle-même implique une diminution de la résistance de l’air, pour au final, un gain de portée. Prenons, par exemple, une pièce de 75mm Mle 29 (mais cela fonctionne pour toutes les pièces !) en position au GO du Cap Martin et au GO du Monte-Grosso. La différence d’altitude entre les deux positions (+1.000m) entraîne une forte baisse de la pression atmosphérique car l’air se raréfie en montagne. Or, s’il y a moins d’air, il y a moins de frottements sur le projectile et donc moins de résistance. En conséquence, on gagne en portée quelques centaines de mètres.
Voilà pourquoi l’artillerie est souvent positionnée sur les sommets dominants, comme au Chaberton…

quelques cas particuliers ...fort saint  roch    

 

les commandes de pointages  sont inversés et la porté est limité .

 

 cap martin 

 

Particularité du 
canon de 75/29 du bloc de barrages du 
Cap Martin 


Le canon de 75/29 du bloc 2 de Cap-Martin 
Pointe en 
azimut de 8,46° à gauche et de 19,395° à 

droite et en site 
De -9° à +8°10' ce qui a pour effet de 
réduire sa portée


Le 75/29 a une portée théorique de 12000m suivant 
l'azimut et les angles de portée normal  (voir plus  haut  les caractééristiques  général . En 
fait, l'angle maximum de portée est défini par 
l'embrasure résultant de la couverture du terrain à 
battre, le débattement à droite et à gauche par des 
butées limitant le déplacement du canon. 

 

i l'on prend une carte au 1/25000, l'on peut se rendre 
compte qu'une portée atteinte par des obus explosifs 
modèle 1900,1915 ou 1929 (6800m) est suffisante pour 
balayer la route de Cap Martin à Pont St Louis distant de 
5500m. 

Au nord, les lacets de la route de Castellar sont très bien 
couverts par ce 75. Une portée de 7000m suffisait pour 
couvrir le triangle Cap-Martin, cime de Restaud au Nord 
à Pont St Vincent au sud en sachant que la portée utile 
devait avoisiner les 6000m et que la limite de tir 
dépassait la frontière. 

 

source Adj. Lissner

 

listes  ddes ouvrages   comprtant ce modèle 

 

Ouvrage Bloc Nombre 
Rochonvillers Bloc 5 : 3 
Hackenberg Bloc 5 : 3 
Hackenberg Bloc 8 : 3 
Hochwald Bloc 6 : 3 
Hochwald Bloc 12 : 2 
Sapey Bloc 4 : 2 
Monte Grosso Bloc 3 : 2 
St. Roch Bloc 4 : 1 
Barbonnet Bloc 2 : 2 
Castillon Bloc 3 : 2 
Cap Martin Bloc 2 : 1
Cap Martin Bloc 3 : 2 
St. Cyprien Casemate : 1 
Arena Casemate : 1 
Santa Manza Casemate : 1

 

 restant

 2 au Fermont (Musée) ;
- 1 au Simserhof (Musée) ;
- 2 au Barbonnet (en place dans bloc);
- 2 au Castillon (en place dans bloc).

Nombre de canons installés en 1940 : 30 dont 14 dans le Nord-Est, 12 dans les Alpes et 4 en Corse.


09/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres