Ouvrage de l'Agaisen (Sospel)

Ouvrage de l'Agaisen (Sospel)
Ouvrage de l'Agaisen (Sospel) :

 

 

Association EOIII Agaisen

 

 

site internet www.agaisen.fr

 

 

La présence de la tourelle dans cet ouvrage a fait de l’Agaisen un des pivots de la défense des Alpes Maritimes et sa restauration une véritable vitrine de la technologie 'Maginot'. Depuis sa construction, son entretien a été assuré quasiment continument, seuls la periode de l'occupation et l'abandon des années 1990 ont vu la tourelle se dégrader. Aujourd'hui elle est l'objet des soins attentifs des membres du groupe technique.

 

 

 

 

L’Agaisen est un ouvrage construit pour assurer le flanquement de la position de résistance (PR). Il possède une entrée, deux blocs d’artillerie, un pour le flanquement sud vers l’ouvrage de Saint Roch (Bloc n°2), un autre d’action frontale et de flanquement nord vers celui de Monte Grosso (Bloc n°3) et enfin compte tenu des possibilités du terrain un observatoire (Bloc n°4).

 

 

La construction du gros œuvre de l’ouvrage dura de 1930 à 1935. L’équipement intérieur fut réalisé de 1935 à 1937, date de la première occupation de l’ouvrage par la troupe pour un exercice. Cependant l’ouvrage fut l’objet d’aménagements et de travaux jusqu’en 1940.

 

 

Le premier engagement de l’ouvrage dans les combats eu lieu le 20 juin lors de l’offensive italienne et ne cessât qu’avec l’armistice le 25 juin à 0 h 35. Cet engagement consistât à l’exécution de tirs d’appui au profit des sections d’éclaireurs skieurs et des avants postes.

 

 

Dès la fin du conflit le service du Génie reçoit comme tâche la reconstruction des installations de l’ouvrage. A partir de la fin des années soixante le service du génie voit ses crédits diminuer et l’abandon progressif de tous les ouvrages semble inéluctable.

 

 

Seuls ceux présentant un intérêt particulier sont conservés en état de marche au titre de l’enseignement militaire, les ouvrages faisant l’objet de visites d’instruction des promotions successive de l’Ecole d’Application du Génie. L’ouvrage de l’Agaisen se trouve parmi ceux-là et bénéficiera des soins de plus en plus limités par les budgets jusqu’à la fin des années quatre-vingt.

 

 

Depuis le mois de juillet 1992 une équipe de passionnés, le Groupement technique Agaisen de l’association Edelweiss , entretien et de restaure cet ouvrage.

Depuis maintenant une décennie, un travail formidable a déjà permis de reconstruire, entre autre le groupe auxiliaire de l'usine , de remettre en état les groupes SMIM-SW, les ascenseurs des blocs et une partie de la tourelle.

D’un point de vue technique l’ouvrage représente un bel exemple de l’adaptation des standards de la CORF à la configuration particulière du terrain. Le principe de défilement des blocs actifs remplace avantageusement en montagne celui de la dispersion des organes de feux et compense la concentration quasi excessive des casemates à plusieurs étages.

 

 

Le peu de résultats des bombardements intense de juin 1940 est le meilleur témoignage de l’opportunité de cette adaptation.

Aujourd’hui l’Agaisen permet de faire découvrir une grande diversité d’équipement typique de la Maginot Alpine.


Ouverture :

 

 

4 visites par saison, les 2eme et 4eme dimanches des mois de juillet et aout


 

 

Tarifs : participation demandée, visite guidée 01 h 30

 

 

 

Informations : Pour les visites J-F PONCIN  04 93 89 10 58 / C.GARDAVO  04 93 88 27 56

 

maps.google.fr/maps





Commentaires

  • Aucun commentaire