les différents services dans les ouvrages de ligne maginot

La vie à l'intérieur de l'ouvrage était calquée sur celle des navires de guerre. Un service par quart rythmait la vie l'occupation des locaux :
-le quart de veille (durée de 4 heures) : le personnel devait assurer la permanence au téléphone, se tenir à proximité des pièces d'artillerie et armes automatiques en prévision d'une intervention immédiate.

 

 -le quart de piquet (durée de 4 heures) : le personnel était au repos dans le bloc (la nuit seulement) ou en corvée également dans le bloc. Éventuellement des travaux extérieurs pouvaient être réalisés.
le quart de renfort ou de repos (durée de 8 heures) : repos effectif dans les chambrées.

 

-le quart disponible : personnel logé pendant 24 heures dans la caserne de l'ouvrage et mis à la disposition du major d'ouvrage.

Les troupes enfermées dans le fort n'avaient plus la notion du temps. La vie n'était pas réglée en fonction du jour et de la nuit mais par rapport aux heures de quart

Malgré ces efforts, la vie sous terre entraîne une sensation indéfinissable que les équipages vont appeler la " bétonite ". L'absence de lumière solaire, de différence entre le jour et la nuit, l'exiguïté des locaux affectent le moral de ces soldats.

Il y a trois situations envisagées et en fonction de celles-ci, l'équipage est fractionné en conséquence. 

situation de veille 
situation d'alerte 
situation de combat 

-La situation de veille : elle correspond à une situation extérieure calme. Le "quart de veille" assure la surveillance dans les cloches GFM (avec relève du guetteur toute les heures), le service d'un jumelage de mitrailleuses par chambre de tir et la permanence téléphonique dans le PC du bloc. Le "quart de piquet" se repose ou participe au corvées, le "quart de repos" est dans la chambrée (pendant huit heures continues) tandis que le "quart disponible" est dans la caserne de l'ouvrage.

-Situation d'alerte: Le quart de piquet est prêt à renforcer le quart de veille de façon que tout l'armement principal du bloc puisse être mis en oeuvre instantanément. Une fraction de l'équipage reste toujours au repos (chambre du bloc ou casemate) tandis que les quart de veille et de piquet alternent toutes les quatres heures 

-Branle-bas de combat: Il impose le fonctionnement plein des PC et de l'armement principal et secondaire. Si le combat rapproché s'engage, le chef du bloc rappelle le personnel qui se trouve dans la caserne avec mision d'occuper les créneaux FM de défense rapprochée.




01/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres